La pinède de Miho et le centre Miho Shirube / par Saki

Bonjour à tous ! Bienvenue sur notre blog 🙂

Ici Saki, de Local Travel Partners !

Connaissez-vous les Ukiyoe ? Si oui, peut-être avez-vous déjà vu ces estampes de l’Ukiyoe-shi Hiroshige UTAGAWA ?

Voici des représentations connues de la pinède de Miho et du Mont Fuji par le fameux Hiroshige UTAGAWA.

 

Vous l’aurez deviné, aujourd’hui nous allons faire un tour à la pinède de Miho, ou Miho no Matsubara en japonais ! Elle est représenté sur la partie basse des estampes ci-dessus.
La péninsule de Miho est située à Shimizu, un arrondissement de la ville de Shizuoka. C’est une partie du littoral d’une longueur de 7km, bordée de pins. La pinède a très souvent été représentée dans l’Art Japonais. Depuis 2013, elle fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO, elle appartient effectivement au site culturel du Mont Fuji. Aujourd’hui, Miho no Matsubara est considéré comme une des «Trois nouvelles vues du Japon», ou 新日本三景 (Shin Nihon Sankei) avec Onuma (à Nanae, Kameda, Hokkaido) et Yabakei (à Nakatsu, Oita). Et nous pouvons comprendre pourquoi !

 

Voyez cette plage avec la majestueuse montagne Fuji et la pinède sur la gauche. Le sable noir est probablement du à la roche volcanique que constitue la péninsule. De pouvoir marcher le long de la plage, pieds nus avec une telle vue, coupé de la ville par la pinède, vaut déjà bien le détour par Miho !! 

 

Plus tôt cette année, en Mars 2019, a ouvert  «Miho Shirube», ou みほしるべ en Japonais. Il s’agit d’un centre culturel et de création sur Miho no Matsubara. Elle se trouve à l’entrée de la pinède. 

A l’intérieur se trouve un musée où vous en apprendrez plus sur l’histoire de la Pinède de Miho et sur les efforts de la communauté locale à travers différentes actions afin de la préserver et de la protéger. Vous pouvez visiter le centre gratuitement !

Au rez-de-chaussée, il y a une première salle d’exposition sur la place qu’occupe Miho no Matsubara dans la culture locale. Vous pouvez télécharger un guide audio sur votre smartphone dans les 4 langues suivantes : Japonais, Anglais, Coréen et Chinois. Et ainsi en savoir plus sur les différentes peintures et poèmes inspirés de ce lieu pittoresque et découvrir la légende de Hagoromo (je reviendrais dessus un peu plus bas 🙂). Vous pourrez aussi passer par le théâtre vidéo et apprécier 2 vidéos, sur le paysage qu’offre la pinède au fil des saisons d’une part, et sur l’histoire de Hagoromo d’autre part.

A la sortie pourquoi ne pas essayer les kimonos à disposition, dont le manteau Hagoromo 🙂, puis passer par la boutique du musée où vous trouverez des souvenirs inédits ! 

Au premier étage, se trouve une exposition vivante sur le Pin et une bibliothèque. Vous pouvez regarder la composition d”une aiguilles de pins au microscope, ou toucher différents objets en pins : jouer en petit air au xylophone par exemple ! C’est ici aussi que se trouve le bureau de préservation de Miho no Matsubara.

 

Depuis le centre Miho Shirube, deux chemins s’offrent à vous : vous pouvez prendre à droite et marcher sur le Kami no michi, ou le «chemin de Dieu», qui mène au sanctuaire de Miho 御穂神社. Il est réputé pour être un lieu de prière si vous chercher l’amour 🙂

 

Le Kami no michi fait 500 mètres environ. Vous trouverez un banc pour vous reposer sur le chemin et ainsi sentir la brise à travers les branches de pins. Vous serez alors prêt pour continuer et souhaiter une bonne harmonie avec votre bien aimé au sanctuaire !

 

Depuis «Michi shirube» la deuxième option est de prendre à gauche et de monter vers la pinède pour rejoindre la plage. 

Je me suis rendue à 2 reprises à Miho no Matsubara le mois dernier. J’y étais aussi durant le Candle night de Miho. Elle a lieu une fois chaque année, vers fin Juin depuis 6 ans maintenant ! Si vous êtes à Shizuoka pendant cette période là, peut-être aurez-vous envie d’y passer la soirée ? 🙂 
L’évènement commence à 17 heures et finit vers 20 heures 30. Vous aurez l’occasion d’y voir la danse de Hagoromo !

 

Il y avait également une représentation musicale de Gagaku à cette occasion, juste derrière le Pin de Hagoromo.  Ici de bas en haut, vous avez le shô 笙, le ryûteki 竜笛 et le hichiriki 篳篥. Les musiciens nous ont joué un morceau puis on prit le temps de nous expliquer les particularités du Gagaku et de chaque instrument. Tous les instruments sont fait en bois de bambou, mais pas n’importe lequel ! Lorqu’ils fabriquent les instruments, les artisans recyclent le bambous utilisés dans les structures d’anciennes maisons. Ce bambou là, après avoir été en contact avec la fumée du feu de maison ne pourrira pas. C’était vraiment intéressant !  

 

Et nous voilà sur la plage ! Avec vue sur la baie de Suruga, et son eau d’un bleu profond. Avec un peu de chance, vous pourrez voir le Mont Fuji. On peut deviner la montagne très vaguement dans le fond… La voyez-vous ? Elle est tout au bout de la pinède !

 

Après une bonne marche sur la côte ou dans la pinède (selon vos envies !), vous pourrez prendre un bain de pieds et vous relaxer un peu 🙂 C’est toujours bienvenu lorsque vous passez de longues journées de marche à visiter le pays !

 

 

J’ai beaucoup parlé de la Légende Hagoromo de Miho ou de la danse de Hagoromo, et vous devez vous demander de quoi il s’agit !
C’est l’histoire d’un jeune pêcheur et d’une Tennyo, une nymphe céleste. Un jour, un pêcheur Hakuryo, de son nom : Dragon Blanc, se rend à la pinède de Miho pour pêcher. Comme si il avait senti la présence divine, tout lui semblait plus beau qu’à l’accoutumée : la mer, la plage, la montagne…. Il aperçut alors un splendide kimono sur la branche d’un pin et le prit, pensant le ramener chez lui. C’est à ce moment que la Tennyo apparaît et lui demande de lui rendre son manteau : Hagoromo ; sans lequel elle ne peut pas retourner aux cieux Hakuryo refuse, puis accepte de rendre la Hagoromo à la divinité en échange d’une danse…

Tennyo representation

Si l’histoire a piqué votre curiosité, vous trouverez la traduction complète en anglais ici : La légende Hagoromo de Miho 😉

Il existe plusieurs légendes Hagoromo à travers le Japon. Hagoromo est un manteau de plumes, porté par les êtres célestes dans le bouddhisme ; il leurs permet de voler librement dans les airs.
Cette légende de Hagoromo de Miho est également représentée dans une pièce de Noh. Le Noh est une forme d’art dramatique japonais traditionel, qui existe depuis la fin du XXIIIème siècle.
Il y eut une dame qui fut profondément émue par cette pièce de Noh – Hagoromo.  Il s’agit de la danceuse française  Hélène Giuglaris. Elle apprit la danse par elle-même et l’interprêta sur scène. Hélène rêvait de visiter Miho no Matsubara qui inspira cette pièce mais le destin en décida autrement. Plus tard, son mari se rendra au Japon à Miho et racontera son histoire au population locale. Très émus, ils lui firent un monument en son hommage au sein de la pinède. 

Vous pouvez y passer, avant d’aller sur la plage 🙂

 

C’est une visite très agréable à Shimizu, que Miho no Matsubara. Ma connaissance sur la culture japonaise augmente au cours de ces visites. J’étais touchée par les efforts des habitants de Miho pour rendre l’endroit accuiellant et pour protéger leur patrimoine naturel pour les générations futures.
Peut-être vous aussi serez-vous ému par la légende de Hagoromo, comme ce fut le cas pour Hélène ? 

J’espère que vous pourrez vous rendre à Miho un jour !

 

♦〈Accès〉♦

  • En Taxi dans les tours que nous proposons, cela prend 20 minutes depuis le port de Shimizu.
  • En Voiture, environ 25 à 35 minutes depuis la sortie Shimizu IC.
  • Par train et bus, descendez à la gare de Shimizu. Un bus vous enmènera à Miho no Matsubara Iriguchi en 25 minutes. Le sanctuaire de Miho se trouve à 5 minutes de marche de l’arrêt de bus.

 

Vous pouvez visiter la pinède de Miho et le Centre de Michi Shirube dans différents tours que nous proposons sur notre site internet ! 
Vous pouvez y accèder en cliquant directement sur les liens ci-joints : 

  1. le premier est un tour en taxi réservé de 3 sites touristiques dans Shizuoka (en 3 heures et demi) : la Pinède de Miho, le plateau de Nihondaira, et le Sanctuaire de Kunozan Toshogu,  
  2. le second est également un tour en taxi réservé de 2 sites touristiques dans Shizuoka (en 2 heures et demi), vous pourrez choisir entre plusieurs tours !

N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes interessés ! 🙂

  1. Welcome Tanukiko

コメント

  1. この記事へのコメントはありません。

  1. この記事へのトラックバックはありません。

PAGE TOP