Les ruines de Toro / par Saki

Bonjour à tous et à toutes 🙂

Ici Saki, de Local travel Partners.

Aujourd’hui, nous vous emmenons faire un petit saut dans le temps à la période Yayoi, il y a quelque 2000 ans. A Shizuoka non loin de la gare JR, vous pouvez visiter des ruines de cette époque : les ruines de Toro 登呂 遺跡. Il s’agit du premier site archéologique au Japon dans lequel des restes de rizières de l’ère Yayoi ont été découverts.

En plein centre-ville, entouré d’habitations moderne, vous trouverez le site de Toro. Aujourd’hui, c’est aussi un parc public archéologique préservé, avec des représentations des bâtiments et des rizières telles que nous les imaginons à l’époque.

Le site a été découvert lors de la construction d’une usine de munitions en 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale. Des fouilles ont été menées par la suite en 1947. Les ruines d’une douzaine d’habitations, d’entrepôt, et de rizières ont ressurgi, ainsi que de nombreux objets tels que des récipients en terre cuite et des outils agricoles en bois.

Ces cabanes sont des reconstructions. Ils sont uniques au site de Toro, car entourés de remblais avec des fossés de drainage creusés tout autour de l’habitation.

Vous pouvez y entrer et imaginer la vie de l’époque.

Les recherches ont révélé une zone de rizières, qui ont également été recréées à ce jour. Aka-mai, ou riz rouge qui est une ancienne variété de riz, y est cultivé.

Les récoltes sont conservées dans ces entrepôts surélevés. Le week-end et les jours fériés, les visiteurs peuvent goûter ce riz rouge cuit dans des pots en terre cuite tel qu’on le faisait à la période yayoi !

Il y a plusieurs ateliers que vous pouvez expérimenter sur place ainsi qu’à l’intérieur du musée. J’ai moi-même essayé de faire du feu en utilisant des outils de cette époque.

C’était très intéressant ! Cela prend du temps et nécessite de l’huile de coude ! 

Un peu éloignée des habitations se tient cette construction plus large. Les archéologues pensent qu’il s’agit d’une salle de cérémonie, avec une grande place devant. Des ossements, vraisemblablement utilisés pour des rites, ont été retrouvés non loin de là.

Les ruines de Toro semblent également être un terrain de jeu pour les enfants de la crèche du quartier !

Le site a été désigné comme site historique spécial du Japon en 1952. Le musée a ouvert ses portes afin de transmettre l’importance de ces découvertes aux générations futures.

Au rez-de-chaussée du musée, il y a un grand hall où l’on peut expérimenter la vie de l’époque. L’accès à cet étage est gratuit.

Essayez les différents les ateliers avec les vêtements qui étaient probablement portés à cette époque-là : les kantou-i.

Vous pouvez également prendre en main les reproductions des objets trouvés lors des fouilles.

Voici certains des ateliers proposés sur la plantation de riz : du piquage à la récolte. 

Si vous prêtez attention au paysage en arrière-plan, vous pourez voir le Mont Fuji tel qu’il était à l’époque Yayoi. La forme est différente, certaines éruptions qui ont modelé la montagne telle qu’elle est aujourd’hui n’avaient pas eu lieu. L’artiste qui a réalisé ce paysage était directeur artistique dans plusieurs films d’Akira Kurosawa, le célèbre réalisateur japonais.

Au premier étage, on peut visiter deux expositions: une permanente et une temporaire. Vous devrez acheter un ticket de 580¥. L’exposition permanente présente des pièces parmi les 775 objets trouvés lors des fouilles !

C’était intéressant d’apprendre que le repas de base des gens de cette époque n’était pas bien différent du repas typique japonais de nos jours. Selon les archéologues qui ont effectué les fouilles, leur régime était composé de poissons grillés accompagnés de riz et de soupe aux algues ou aux crustacés.

Vous trouverez également des explications en anglais et des audioguides sont à disposition en japonais, anglais, chinois et coréen.

 

Les ruines de Toro ainsi que son musée sont des endroits où vous pouvez en apprendre davantage sur la civilisation japonaise. La période yayoi est une période de l’histoire du Japon peu connu dans l’Histoire du monde. Il est intéressant d’y voir comment à commencer cette civilisation qui a charmé tant de monde.

 

♦〈Accès aux ruines de Toro〉♦

  • Cliquer ici pour visualiser sur google map le trajet depuis la gare.
  • Moins de 10 minutes en voiture, depuis la sortie Shizuoka IC de l’autoroute Tomei.
  • Environ 10 minutes en bus depuis la gare JR de Shizuoka, sortie sud sur la ligne de bus “Ishida line” à l’arrêt “Toro iseki”.

 

Vous pouvez visiter les ruines de Toro lors de votre séjour à Shizuoka avec Local Travel partners. Nous pouvons l’inclure aux tours en vélo ou en taxi que nous proposons !

N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressés ! 🙂

  1. Lake Motosuko

コメント

  1. この記事へのコメントはありません。

  1. この記事へのトラックバックはありません。

PAGE TOP