Spécialité locale de la région LE THE de SHIZUOKA / par Saki

Bonjour à tous 🙂

Ici Saki de votre agence Local Travel Partners.

Faisant suite à notre post sur les Odens de Shizuoka, je voudrais vous présenter une autre des spécialités locales de Shizuoka : le thé !

Je suis moi-même une amoureuse du thé vert japonais, et c’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles je suis venue à Shizuoka pour mon séjour au Japon. Ici j’ai pu en apprendre davantage sur le thé et j’ai eu l’occasion visiter plusieurs endroits spécialisés.

J’aimerais vous en présenter quelques uns et je voudrais également partager avec vous à quel point le thé vert est ancré dans la vie des habitants de Shizuoka.

 

Le THE VERT de SHIZUOKA

On raconte qu’en 1244 à l’époque de Kamakura, Shoichi Kokushi ,un moine bouddhiste, rapporta des graines d’arbre de thé de Song (en Chine) et les planta à Ashukubo, un village en banlieue de Shizuoka.
Lors de la restauration de Meiji, le plateau de Makinohara fut donné aux anciens membres du shogunat Tokugawa et, après mains efforts, est devenu la plus grande zone de production de thé au Japon. Le volume de production correspondait à 14% de l’activité totale du pays en 1883, mais c’est maintenant une grande zone de production avec environ 40% du thé au Japon qui provient de Shizuoka.

Les zones montagneuses telles que Kawane, Tenryu, et Hon-yama sont connues pour leur récolte de thé de haute qualité dû à un climat clément et à des conditions géographiques favorables. Dans la région de Makinohara, une méthode de production d’un sencha fukamushi cuit à la valeur plus longtemps que les sencha normaux : ce sencha avec moins d’amertume a été développé dans le but de faire du thé avec un goût prononcé. 

On dit ici que “l’amour pour le thé vert” des habitants de Shizuoka est plus profond que la baie de Suruga !
Quelques tea-facts pour le prouver :
⋅ Les habitants de Shizuoka n’achètent pas de thé ni de mandarines, car le plus souvent la famille ou les voisins vous en offrent.
⋅ En été, ils boivent généralement un thé vert sucré : le “Usu-cha tou“. C’est un thé rare au Japon mais vous pouvez le trouver dans tous les supermarchés de Shizuoka.
⋅ À l’école, les élèves pratiquent le “gargarisme au thé”: la catéchine qu’il contient aide à lutter contre la grippe. Pour la même raison, le contenu de leur thermos est du thé vert.
· Dans les bars Izakaya, le «coupé Shizuoka» est la norme, et non le «coupé au thé vert» comme dans le reste du pays.

 

MORIUCHI TEA FARM

L’agriculture de thé vert Moriuchi est l’une des nombreuses culture de thé de Shizuoka, j’ai eu la chance de la visiter. C’est une agriculture écologique située dans la montagne de la ville de Shizuoka dans la région isolée de Hon-yama. Vous pouvez y accéder en longeant la rivière Abekawa.

Bien qu’il existe de nombreuses grandes usines de thé qui produisent leur thé en utilisant les feuilles de thé récoltées par différents producteurs, la Moriuchi Tea Farm est une petite structure où tout le processus de la récolte à la production est géré par la famille Moriuchi. Ils prennent soin de leur culture comme de leur propre enfant. Lorsque je les ai rencontrés, j’ai pu ressentir à quel point ils respectaient l’environnement et produisaient leur thé en y mettant du coeur sans faire de compromis.

Voici leur culture, un paysage pittoresque. Le thé cultivé sur les pentes des montagnes avec le brouillard qui monte de la rivière a des feuilles qui donnent un goût plus doux et le vert est plus brillant que pour le thé cultivé dans les plaines. La forme des feuilles de thé s’étire proprement et offre ainsi un goût élégant. Il laisse en bouche une sensation très douce, un parfum frais et transparent.

En collaboration avec Local Travel Partners, Monsieur et Madame Moriuchi vous guideront à travers leur plantation. La visite est suivie d’une dégustation de thé avec des explications sur la façon dont chaque type de thé est préparé.

Une expérience unique où vous pouvez approfondir votre connaissance du thé japonais directement auprès des producteurs de thé !
Jetez un œil à notre post sur le tour à vélo que nous proposons à la ferme de thé de Moriuchi 🙂

 

NANAYA

Près de la gare de Shizuoka JR sur la route Aoba, un endroit connu de tous les habitants de Shizuoka est sans aucun doute le Nanaya.
Célèbre pour ses glaces au matcha, ils les proposent avec sept niveaux de densité. Le septième niveau qui a un grand succès est la glace au matcha le plus fort au monde !

Nanaya vend également des sucreries au matcha de Shizuoka faites à la main comme des biscuits au thé, des gâteaux roulés et bien plus encore pour les gourmands ! Mais c’est sans contest leurs glaces au matcha qui leur a valu une réputation à part entière.

Dans leur boutique, vous pouvez également déguster des produits de saison tels que la glace au Genmaicha et la glace au thé noir japonais (thé noir domestique) et d’autres gelato originaux qui mettent en avant les spécialités locales.

Les amateurs de matcha ne peuvent pas manquer ces délices ! Comme vous pouvez le voir, je suis moi-même une grande fan 🙂

 

OYAIZU SEICHA

Oyaizu Seicha est une manufacture de thé vert réputée de la préfecture de Shizuoka. Les feuilles de thé vert utilisées proviennent des zones Hon-yama et Kawane de Shizuoka. Ne possédant pas de champs de thé, ils traitent les feuilles récoltées par des plantations de thé partenaires, les mettent en sac dans leurs usines, puis les vendent. La plupart du thé qu’ils proposent est de type fukamushi, donc cuit longtemps à la vapeur, ce qui garantit un thé de haute qualité.

Voici leur principale usine et boutique associée. J’ai eu l’occasion de la visiter et de participer à une dégustation de thé, lors d’un tour à vélo que nous avons organisé en collaboration avec le Sarry’s club de Mochimune.

Le responsable nous a ainsi expliqué le processus de fabrication du thé. De la feuilles au thé vert que nous connaissons, il y a 3 étapes : musu “cuire à la vapeur”, momu “rouler”, et kansou “faire sécher”. Suite à la répétition de ces 3 étapes, nous obtenons l’aracha – le thé tout à gauche sur la photo ci-dessus. L’aracha est à nouveau traité pour donner tous les différents types de thé japonais que nous connaissons : sencha, kukicha, mecha, konacha, hosoko et houjicha.

Après avoir comparé et touché les différents types de thés, nous avons pu visiter l’intérieur de l’usine. Nous avons ainsi eu l’occasion d’entrer dans la chambre froide de stockage à -25 ° C : à cette température, une serviette humide gèlerai instantanément ! Nous en avons fait l’expérience 🙂 Mais c’est cette température qui permet également de bien préserver votre thé !

De retour au chaud, nous avons pu déguster différents types de thé sencha, avec un petit quizz : lequel de ces thés est le plus cher ?
Une autre façon intéressante de trouver le thé vert qui convient le mieux à votre palais !

 

GASHOAN

L’utilisation de thé ne se limite pas à la boisson ou aux pâtisseries. Cette maison de thé Gashoan, appartenant à Oyaizu Seicha, propose également divers repas à base de thé.

Lorsque vous arrivez à table, on vous offre du thé vert à la place de l’eau. Le menu propose une variété de mets ausx thés japonais de haute qualité soigneusement sélectionnés, du matcha aux pâtisseriess comme leur très populaire daifuku à la crème fraîche  “Marifuku”. Le daifuku est un mochi fourré, comme présent sur la gauche du parfait au matcha et à la fraise, ci-dessous. A droite, un tiramisu au matcha.

Gashoan propose donc différentes manières de déguster le thé, comme ces “pâtes maison” pétries au matcha ou cette omelette au matcha.

La boutique propose une large gamme de thé local, d’ustensiles de thé, et de sucreries. A essayer !

 

Je ne peux parler de thé vert sans partager avec vous la façon de faire du thé !

Du thé vert chaud pour 2

  1. Mettez les feuilles de thé de sencha dans la théière. Une cuillère [environ 4 g] est la dose pour 2 personnes.
  2. Versez 100ml d’eau chaude dans deux tasses à thé afin de refroidir l’eau et de réchauffer les tasses.
  3. Laissez-le un moment puis versez-le de nouveau dans la théière lorsque l’eau a refroidi à environ 70 °C.
  4. Infusez environ 40 à 60 secondes après avoir mis l’eau chaude dans la théière.
  5. Versez le thé dans la tasse.
    Il est important de verser uniformément petit à petit dns les 2 tasses et de presser jusqu’à la dernière goutte 🙂

Du thé vert froid pour 2

  1. Mettez les feuilles de thé dans la théière. Même quantité que ci-dessus.
  2. Mettez 2 à 3 glaçons dans la théière.
  3. Versez de l’eau fraiche et attendez 3 minutes tout en tournant lentement la théière.
  4. Le moment venu, versez le thé dans la tasse.

 

Il y a énormément d’endroits et d’événements en lien avec le thé vert dans la ville de Shizuoka.
Lorsque vous arrivez à la gare et descendez les escaliers, des effluves de thé torréfié vous accueille ! Bien loin de ce que l’on peut connaître dans les gares françaises… Je souhaite vivement que vous puissiez en faire l’expérience !

———————

C’était mon dernier post ici chez Local Travel partners. Un grand merci pour m’avoir lu jusque là, pour m’avoir suivi dans les dédales de mon voyage ! J’espère vous avoir donné envie de visiter Shizuoka 🙂 Les gens y sont chaleureux, ils vous accueilleront à bras ouverts et vous feront découvrir leur région et leurs spécialités locales.

Je suis au Japon depuis Mai dernier et grâce à Mr. Ishikaki j’ai eu l’occasion d’en apprendre énormement sur cette magnifique région et de rencontrer de nombreux personnes à Shizuoka, la ville natale de ma mère. J’ai pu également le partager avec vous sous cette forme ! Il est difficile de dire à quel point je suis reconnaissante. Ce temps, passé ici, restera le trésor de toute une vie. Je rentre en France mais j’emmène avec moi toutes ces balades avec vue exceptionnelle sur le Mont Fuji, ces temples et sanctuaires – ces havres de paix au milieu de la ville. Je n’oublierais pas le goût du thé vert et des pâtisseries japonaise, du poissons crus fraichement pêchés.

Sincèrement vôtre.

Saki. 

 

  1. green tea farm in shizuoka

コメント

  1. この記事へのコメントはありません。

  1. この記事へのトラックバックはありません。

PAGE TOP